Comment lutter contre la tristesse lors de son éveil spirituel ?

Souvent confondu avec l’illumination, l’éveil spirituel est un état de conscience relativement proche de celui d’un enfant.

Il permet de mieux appréhender le monde et ses composantes.

Généralement, au cours de l’éveil spirituel, beaucoup de personnes font face à des symptômes comme la tristesse.

Comment lutter contre la tristesse lors de son éveil spirituel

Cette émotion est l’expression de la culpabilité que l’on ressent après la prise de conscience.

Elle peut même conduire à la dépression.

Voici comment en finir.

Ne reniez pas votre tristesse

En général, la tristesse est une émotion que l’on peut très facilement ignorer.

Toutefois, lorsqu’elle arrive à prendre le dessus ou à vous accabler, il est inopportun de vouloir la rejeter ou la renier.

À ce stade de votre éveil spirituel, vous êtes sûrement envahi par une multitude d’idées mélancoliques.

Certaines personnes ressentent du remords et de la culpabilité.

Quoi qu’il en soit, vous devez prendre conscience de l’ampleur de votre tristesse et de ses principales causes.

En procédant ainsi, vous pouvez avoir la chance de relativiser et de positiver la situation.

Vous pourrez sortir de cet état végétatif et prendre enfin le dessus sur cette émotion.

Vous trouverez plus d’infos sur assumag.ch à ce titre.

Installez une routine émotionnelle

Pour définitivement accepter la tristesse que vous ressentez au cours du processus de l’élévation spirituelle, vous pouvez aussi penser à installer une routine émotionnelle.

Cette astuce vous permet de cloisonner ou de vivre votre tristesse de manière plus organisée.

Ici, c’est vous qui décidez de quand vous serez triste.

Ceci empêche cette émotion d’altérer votre qualité de vie en vous plongeant dans l’abîme et le désespoir.

De façon un peu plus concrète, il s’agit de réserver quotidiennement un créneau à la tristesse.

Au cours de ce laps de temps, laissez-vous submerger par la culpabilité, les remords, la douleur et la mélancolie sans faire barrage.

Vous pouvez commencer en vous autorisant à être triste pendant 30 minutes chaque jour.

Toutefois, vous devrez progressivement réduire cette durée afin d’éliminer complètement cette émotion de quotidien.

Entourez-vous de vos proches

Au cours du processus de l’éveil spirituel, faire des retraites spirituelles et s’isoler pour méditer sont des pratiques qui sont recommandées.

Toutefois, lorsque la tristesse tente de handicaper votre vie, vous devez beaucoup plus miser sur la présence des autres.

Votre entourage sera une pièce maîtresse dans la gestion de la tristesse.

Par ailleurs, il convient de noter que tout le monde ne saurait pas vous être utile.

Vous avez besoin de proches qui respirent la joie de vivre, qui sont optimistes et qui font preuve d’un certain dynamisme.

En effet, en échangeant avec des personnes tristes et mélancoliques, vous n’obtiendrez que le résultat contraire.

Dès que vous aurez identifié des proches capables d’avoir un effet positif sur votre situation, n’hésitez pas à partager ce que vous ressentez.

Ne pas garder enfoui votre ressenti est déjà une étape importante vers le soulagement.

En outre, il est conseillé d’organiser des activités divertissantes pour vous faire plaisir et pour partager des moments riches en émotions positives avec vos proches.

Vous pouvez par exemple faire une activité physique en groupe, aller au cinéma ou dans un parc d’attractions, organiser une petite réception, etc.

L’essentiel est de penser à autre chose que la tristesse.

Adoptez une bonne alimentation

Contrairement à ce que vous pouvez imaginer, les aliments ont une influence sur le système nerveux.

En effet, ils participent de manière naturelle à sa régulation.

Agissant comme des antidépresseurs, ceux-ci apportent à l’organisme des minéraux, des acides gras et des vitamines.

Cependant, pour obtenir le résultat attendu, il est important de bien choisir les aliments qui entrent dans la composition de vos plats.

Vous devez entre autres inclure dans votre régime des aliments comme les légumes verts, les légumes secs, l’avoine, les fruits secs, l’avocat, les sardines, les graines de lin et de tournesols.

Du reste, les mandarines, les œufs et les châtaignes sont également à prendre en compte.

En définitive, la tristesse émane de l’éveil spirituel doit être acceptée pour être résorbée.

Vous devez cependant faire preuve de patience et de détermination pour y arriver.


Articles connexes :

Pourquoi Lyon est la ville lumière ?